Présentation de l’Union Africaine

L’Union africaine est une organisation politique pan-africaine qui regroupe tous les pays du continent (à l’exception du Maroc). Elle a son siège à Addis Abéba.

PNG - 20.3 ko

1. Historique

- 1963 : création de l’OUA par 32 États. Addis-Abeba devient le siège de l’organisation.
- 1999 : sommet de l’OUA à Syrte ; le projet d’Union africaine est lancé.
- 2000 : signature de l’acte constitutif de l’Union africaine à Durban (Afrique du Sud)
- 2002 : l’UA se substitue à l’OUA.
- Juillet 2003 : sommet de Maputo : mise en place des institutions : Commission, Parlement panafricain et Conseil de paix et de sécurité (CPS).
- Janvier 2006 : Alpha Oumar Konaré préside la commission de l’UA
- Janvier 2008 : Jean Ping est élu président de la commission de l’UA
- Juillet 2012 : Election de Mme Nkosazana Dlamini-Zuma à la Présidence de la Commission
- 15 octobre 2012 : Prise de fonction de Mme Zuma

2. Organisation

États membres

Il y a actuellement 54 membres de l’UA (le dernier entré est le Soudan du Sud), soit tous les pays d’Afrique, à l’exception du Maroc. Ce dernier s’est retiré de l’OUA pour protester contre l’admission dans l’organisation de la République arabe sahraouie démocratique en 1982.

Institutions

L’organisation de l’Union africaine s’inspire en partie de celle de l’Union européenne.

- La Conférence des chefs d’Etat est l’instance suprême de l’organisation. Elle se réunit deux fois par an, dont au moins une fois au siège de l’organisation.

- La Présidence de l’UA est assurée par un Etat membre, selon une règle de rotation entre les 5 régions. La Mauritanie a succédé en janvier 2014 à l’Ethiopie à la tête de l’Union Africaine.

- La présidence s’appuie sur un Conseil exécutif (ministres des affaires étrangères), des comités techniques (ministres techniques) et d’un comité des représentants permanents (COREP) constitué des ambassadeurs accrédités à Addis Abeba.

- La Commission est l’instance permanente. Elle est composée d’un Président (Mme. Nkosazana Dlamini-Zuma, depuis juillet 2012), d’un Vice-Président (M. Erastus Mwencha, depuis avril 2008) et de huit commissaires : paix et sécurité, affaires politiques, infrastructures et énergie, affaires sociales, ressources humaines, sciences et technologies, commerce et industrie, économie rurale et agriculture, affaires économiques.

- Le Parlement panafricain  : composé de 265 députés, il a un rôle consultatif. Il se réunit deux fois par an (sessions de 10 jours seulement). Son siège est en Afrique du Sud.

- Le Conseil de paix et de sécurité  : organe pivot de l’UA en matière de paix et de sécurité, il est en place depuis mai 2004. Il est composé de quinze pays élus pour 2 ans (10 membres) ou 3 ans (5 membres).

- Le Conseil économique, social et culturel (ECOSOCC), organe consultatif. L’un des enjeux est d’y faire représenter la diaspora africaine.

- Des institutions judiciaires et de défense des droits de l’homme.
* la Commission Africaine des Droits de l’homme et des peuples, créée en juin 1981 par les Etats-membres de l’OUA. Son siège est à Banjul. Elle fait de la sensibilisation et des rapports sur les droits de l’homme.
* la Cour Africaine de Justice et des Droits de l’homme, créée le 1er juillet 2008, fusion de la "Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples" (entrée en vigueur le 25 janvier 2004, dont le siège est à Arusha) et de la Cour de justice de l’UA (dont le protocole a été adopté en 2003 mais qui n’est jamais entré en vigueur). Son siège est à Arusha.

- Le NEPAD (appelé Agence de Planification et de Coordination du NEPAD - APCN) : composé des 53 Etats-membres de l’UA, son siège est en Afrique du Sud. L’objectif du NEPAD est « d’éradiquer la pauvreté et de placer les pays africains, à la fois collectivement et individuellement, sur la voie de la croissance durable et du développement ». Le Président de la Commission de l’UA exerce son autorité sur l’APCN, dont le budget est depuis 2010 intégré à celui de la Commission.

- Un groupe de sages »  : il est composé de 5 personnalités africaines et peut se prononcer sur les sujets intéressant la paix en Afrique et jouer le cas échéant le rôle de « facilitateur ».

États observateurs

47 pays ou organisations sont accrédités auprès de l’Union africaine.
Les Etats-Unis (depuis novembre 2006) et l’Union européenne (depuis janvier 2008) ont fait le choix d’avoir une représentation spécifique auprès de l’UA, distincte de leur représentation en Ethiopie.

Actions de l’Union africaine

- L’Union africaine est activement engagée sur les questions de paix et de sécurité en Afrique.

- Son action porte également sur de nombreux autres domaines, notamment dans le cadre du partenariat Union européenne–Afrique, mis en œuvre depuis fin 2007.

Lien vers le site de l’Union africaine : cliquez ici

Dernière modification : 06/06/2014

Haut de page